Mobile applications

Jobs esquisse un plan pour une pomme «plus verte»
Dans une deuxième lettre ouverte publiée sur le site Web de la société, le PDG d'Apple, Steve Jobs, a présenté des plans pour créer une «pomme plus verte» en éliminant les substances toxiques de ses produits et en augmentant les efforts de recyclage des déchets électroniques.Historiquement, Apple est considérée comme l'une des entreprises les plus vertes de l'industrie technologique, étant parmi les premières à lancer des programmes de recyclage informatique, à éliminer les déchets dans ses emballages, à réduire les rejets toxiques des procédés de fabrication et à Cependant, l'année dernière, Apple a été une cible de premier plan de groupes environnementaux, notamment Greenpeace, qui a souvent désigné Apple comme le moins respectueux de l'environnement. les fabricants de technologie. L'évaluation par Greenpeace des politiques environnementales d'Apple repose en partie sur le manque d'engagement public de la société en faveur d'initiatives respectueuses de l'environnement.Dans la lettre ouverte, Jobs dit qu'Apple ne parle pas de ses projets pour l'avenir, préférant parler de ce qu'il a réellement accompli, avec pour résultat que les clients et autres n'ont pas été informés des plans d'Apple pour améliorer son profil environnemental. . Jobs dit qu'en enquêtant sur les pratiques actuelles d'Apple, il a été "surpris" d'apprendre que la société est soit en avance sur la plupart de ses concurrents dans les questions écologiques, ou le serait bientôt.À cette fin, Jobs a présenté une série de changements qu'Apple mettra en œuvre pour rendre sa position globale plus «verte». Parmi eux:Apple éliminera le mercure de ses panneaux d'affichage en se convertissant à la technologie de rétroéclairage à DEL à compter de 2007, et éliminera complètement le rétroéclairage fluorescent lorsque cela sera techniquement et économiquement réalisable;Apple éliminera l'arsenic du verre utilisé dans ses écrans LCD d'ici la fin de 2008;Apple affirme que ses produits seront exempts de polychlorure de vinyle et de retardateurs de flamme bromés d'ici la fin de 2008.Jobs indique également que l'entreprise a recyclé 13 millions de livres de déchets électroniques en 2006, ce qui représentait 9, 5% de la masse de tous les produits vendus par Apple sept ans plus tôt. Jobs indique que le pourcentage devrait atteindre 13% en 2007 et atteindre 28% d'ici 2010. Si cela se produit, Apple recyclera un pourcentage significativement plus élevé de son poids de vente que HP ou Dell, qui prétendent actuellement recycler environ 10% une année et n'ont indiqué aucune attente d'augmentation de ce pourcentage. Jobs a également réitéré l'engagement d'Apple à conserver les déchets électroniques collectés en Amérique du Nord aux États-Unis, plutôt que de les expédier à l'étranger pour traitement et élimination.Les analystes et les observateurs de l'industrie garderont un œil sur l'impact de la nouvelle lettre ouverte de Jobs; cette pratique pourrait marquer une nouvelle direction pour qu'Apple puisse s'adresser à ses clients et au grand public directement via Internet, plutôt que de passer par les canaux de relations publiques traditionnels. Les lettres peuvent également servir à consolider le statut de Jobs en tant que figure médiatique: le culte de la personnalité autour du leader d'Apple a pris de nouvelles proportions avec les activités musicales d'Apple, ainsi que le rôle de premier plan de Jobs dans les médias. Disney. Les lettres ouvertes, dans lesquelles Jobs parle directement au public, renforcent cette perception.La première lettre ouverte de Jobs, publiée sur le site Web de la société en février, traitait de l'utilisation de la technologie de gestion des droits numériques pour acheter le magasin iTunes, affirmant qu'Apple abandonnerait DRM "en un clin d'œil". Depuis, le label EMI a annoncé son intention d'offrir de la musique sans DRM sur iTunes.