Le touriste quitte la jetée en Australie en vérifiant Facebook sur son smartphone - Mobile - 2019

Anonim

Dans un autre exemple de la façon dont les smartphones peuvent envahir nos sens à tel point que nous oublions où nous sommes ou où nous allons, un touriste taïwanais en Australie s'est retrouvé dans la mer après avoir marché au bout d'une jetée en la vérifiant La page Facebook.

Heureusement, la femme allait bien, tout comme son smartphone, qu'elle tenait fermement au courant tout au long de son épreuve.

La jetée en question était à St. Kilda, Melbourne, et à en juger par la photo ci-dessous, il est facile de voir comment quelqu'un ne prêtant pas attention pourrait se retrouver dans l'eau.

Si vous devez vérifier vos sites de médias sociaux tout en marchant le long de la jetée de St. Kilda, restez à gauche.

Le gendarme Dean Kelly, de la police de Victoria, a déclaré à ABC News qu'après avoir répondu à un appel d'urgence d'un témoin, les agents ont découvert la femme qui flottait à une courte distance du quai.

"Elle était encore dans l'eau, couchée sur le dos, dans une position flottante parce qu'elle nous a dit plus tard qu'elle ne savait pas nager", a déclaré Kelly, ajoutant: "Elle avait toujours son téléphone portable dans la main et elle s'est excusée … dit: «Je vérifiais ma page Facebook au téléphone et je suis tombé dedans».

Comme la propriété des smartphones continue de se propager dans le monde entier, ce ne sera pas la dernière fois que quelqu'un entendra quelqu'un jeter un coup de pied sur une jetée, sur une autoroute ou dans un congélateur industriel en vérifiant sa page Facebook ou autre site de médias sociaux.

Cela s'est déjà produit à maintes reprises - plus tôt cette année, une Britannique du nom de Laura Safe a plongé dans un canal en envoyant un texto à son petit ami. Puis il y avait l'américaine Bonnie Miller, qui est tombée dans une rivière Indiana en utilisant son téléphone. Et dans un incident d'une nature légèrement différente, un gars du Texas a quitté un pont apparemment juste après avoir envoyé un message qui disait: «Je dois quitter les textos.

Les données publiées par la Consumer Product Safety Commission en 2012 ont révélé que plus de 1 150 personnes aux États-Unis ont été traitées dans les hôpitaux en l'espace de 12 mois après avoir été impliquées dans des incidents de «distraction», ce qui a quadruplé au cours des sept années précédentes.

Ce que nous pourrions envisager dans un avenir pas trop lointain, c'est l'intégration dans les smartphones d'une technologie similaire au système CrashAlert de Juan David Hincapié-Ramos, qui utilise des capteurs pour analyser les environs d'un utilisateur en marche, les avertissant des dangers potentiels. Le système de Juan est actuellement un dispositif prototype, et encombrant, mais avec un développement ultérieur, il pourrait certainement aider les gens obsédés par les smartphones à éviter certains incidents embarrassants ou potentiellement dangereux.

[via BBC] [Image du haut: SV Luma; Photo du bas: Serguei Levykin / Shutterstock]